Jump to content

Marinus75

Members
  • Content Count

    10
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About Marinus75

  • Rank
    Colonus
  1. Bonjour BlackStone, J'ai fait un récapitulatif de la version. Peux-tu me dire ce que tu en penses? Je suis noté... Encore une fois, merci de ton aide 1. Certains amis d'Hannibal, alors que celui-ci ayant été chassé de Carthage vivait à Ephèse auprès du roi Antiochus, lui demandèrent s'il voulait écouter un discours d'un certain philosophe grec au sujet de l'art militaire. 2. Hannibal ne refusa pas. 3. Après que ce discours eût été tenu, quelqu'un l'interrogea pour savoir ce qu'il pensait de ce philosohe. 4. "J'ai vu de nombreux veillards, disait-il, mais je n'ai encore vu personne agissant en fou à ce point." 5. Coment, en effet, ce philosophe qui n'avait jamais vu d'ennemis, qui n'avait jamais vu de places fortes, pouvait-il savoir quelque chose de l'art militaire ?
  2. Bonsoir BlackStone, Je te remecie pour les précieuses informations que tu m'as données. Je pense avoir bien traduit la phrase 3 maintenant : 3. Dans le discours qui était tenu, quelqu'un l'interrogea pour savoir ce qu'il pensait de ce philosophe. J'ai réfléchi à la phrase 4 et je l'ai modifiée : 4. "J'ai vu beaucoup de vieux hommes fous, disait-il, mais je les ai vu aussi lorqsu'il étaient fachés et que personne n'agissait comme eux..." Peux-tu me corriger ces deux dernières phrases, s'il te plaît ? Afin que nous ne passions à la dernière
  3. Merci beaucoup pour ton aide ! Cependant, pour la phrase "1.", je ne sais pas où placer le "cum" dans la traduction... Du coup, je crains avois fait une erreur dans la première partie de la phrase 1. Après qu'ils eûssent été chassées de Carthage où Hannibal vivait, certains des ses amis demandèrent au roi Antiochus s'il voulait écouter un discours (orationem est ici à l'accusatif singulier donc COD) sur les arts militaires de la Grèce (Graeci est ici au génitif donc complément du nom re militari, nominatif pluriel = les arts militaires de la Grèce) 2. Mais Hannibal ne les refusa pas. Du coup cette pharse me semble être contradictoire avec la précédente au niveau de "l'histoire"... 3. Dans le discours qui était tenu, certains l'interrogeaient pous savoir ce qu'il pensait de son philosophe. Que penses-tu des mes traductions pour ces trois premières phrases avant que nous passions aux "4." et "5."? Merci encore
  4. Je te remercie pour tes informations. Voici ma nouvelle traduction : 1. Certains amis d'Hannibal, ont vécu à Ephèse, car ils ont été chassés de Carthage par le roi d'Antioche. Ainsi des philosophes ont séjourné avec Hannibal car il aimait entendre leurs disours (ou paroles?) sur l'art militaire grec. Pouvez-nous passer aux phrases 2 et 3 assez rapidement ?
  5. Salut à tous, J'aurais bien besoin d'aider pour traduire ces phrases correctement ( mon premier travail se trouve plus bas): 1. Amici quidam Hannibalis, cum Carthagine pulsus Ephesi apud Antiochum regem viveret, ab eo quaesiverunt num philosophi cujusdam Graeci de re militari oartionem audire vellet. 2. Qui non noluit. 3. Ea oratione habita, quidam Hannibalem interogavit quid ipse de illo philosopho sentiret. 4. "Multos jjam insanos senes vidi inquit, sed neminem adeo insanientem (insanire) vidi." 5. Quomodo enim ille philosophus, qui numquam hostem, nunquam castra viderat, aliquid de re militari scire poterat ? 1. Les amis d'Hannibal, comme les Carthaginois ou encore les habitants de Ephèse, vinrent très souvent à Antioche où le roi a vécu ; là-bas ils ont écouté des paroles philosophiques sur l'art militaire. 2. Il (le philoshophe d'Hannibal?) ne les refusait pas. 3. Dans sa demeure, la libérté de pensée était autorisée et on interrogeait généralement Hannibal sur des questions philosophiques. 4. "J'ai vu peu de choses, disait-il, mais elles m'ont apportées beaucoup..." 5. Comment ce philosophe, qui n'avait jamais vu d'ennemis, qui n'avait jamias vu des placess fortes, pouvait-il parler de choses militaires ?
  6. C'est vrai ce que dit Auré75 et je tenais aussi à vous remercier, vous et Raoul, pour votre aide. Je suis désolé de vous répondre maintenant mais je viens de rentrer...
  7. Descendit ad Inferos. Anteccesrat jam compendiaria Narcissus libertus ad patronum excipiendum, et venienti occurit et ait : "Quid di ad homines ? -Celerius ! inquit Mercurius, et venire nos nuntia." Dicto citius Narcissus evolat. Omnia proclivia sunt, facile descenditur. Itaque momento temporis pervenit ad januam Ditis, ubi jacebat Cerberus. Pusillum perturbatur (subalbam canem in deliciis habere adsueverat)ut illum vidit canem nigrum, villosum, sane non quem velis tibi in tenebris occurrere. Et magna voce :"Claudius, inquit, veniet !"
×
×
  • Create New...