Jump to content

mitrius

Members
  • Content Count

    12
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About mitrius

  • Rank
    Colonus
  1. Merci c'est beaucoup plus clair ainsi, en effet.
  2. Bonjour, Je ne suis pas sur de ma traduction et je ne comprends pas bien la présence du point d'interrogation (a-t-il une autre signification en terme de ponctuation ?). Dans un épitre du début du 17e siècle : Ma version : Je contemple l'illustre famille des Carafa ? Cette famille que je comparai à raison au cheval de Troie, non pas en pensant à la perte de Troie, mais plutôt que tous ses membres éminents progressèrent bien dans le monde. Je ne comprends pas l'allusion au cheval de Troie... en fait. Merci de me corriger, svp.
  3. mitrius

    isthaec

    Dans Asinaria (Plaute) : "isthaec" est-elle une forme de "istae" ? Merci
  4. Bonjour, Est-il usuel en latin qu'un auteur utilise la 1ere personne du pluriel pour parler à la 1ere du singulier ? Par exemple, la phrase : "Aeternitatem in se spectandam ante decennium proposuimus." Que je traduirais (corrigez-moi si j'ai fait une erreur) par : "Il y a 10 ans, nous proposions au public l'éternité comme sujet." Or je connais l'auteur et il n'a pas de co-auteur. Ou se pourrait-il que cela se traduise par : "...on avait proposé..." au sens impersonnel ? Merci,
  5. Merci mille fois pour votre aide. En effet cela parait évident une fois la traduction dévoilée Pour "capella", le mot "chapelle" n'est pas dans le Gaffiot. On ne trouve que "chèvre" ou un nom propre. Où l'avez-vous trouvé ? svp
  6. Ceci étant dit j'ai un problème pour comprendre une phrase. Voici ci-dessous un texte qui figure sur une stèle au Fort LaLatte en Bretagne : Hoc castellum seculo XIV Roche Goyon nuncupatum XVII Fort La Latte dictum rediit pristinum statum annis MCMXXXVI auctorieus Frederico Jouon des Longrais et uxore Yolande de la Taille Tretinville industriam et sumptus conferentibus Regente Petro Paquet et Paulus Vorin initio et Lucianus Prieur diutius architecti publici publicum aes operibus adhibverunt Indigenae fabri studium et sollertiam in operam contulerunt fratres et Maria Angelus et Iohannes Lemarchand strenui structores Franciscus Durand et Paulus Pansard impavidi materiarii Iohannes Durand lignarius artifex fratres Levacon periti scanducarii ceterique iuvante Stephano Doyet custode Furore teutonica partim combusto aere publico restauratum fuit regente Johanne Sonnier capitali architecto publico conspectus protectus fuit decisione status consilii cum prohibitione aedificandi anno MCMLXVII capella benedicta fuit pristino anno Utinam aremoricum hoc castellum cuius refectio feliciter finita magnae molis erat pie servetur a posteris longum in aevom Et voici ma traduction (que vous pouvez corriger) : Ce chateau, qui s'appelait Roche Goyon au 14e siècle, et Fort La Latte au 17e siècle, a été restauré dans sa forme d'autrefois en 1936, grâce aux contributions et à l'activité de Frédéric Jouon des Longrais et sa femme Yolande de la Taille Tretinville. Les travaux furent conduit par les architectes des monuments historiques Pierre Paquet et Paul Vorin, puis par Lucien Prieur, grâce à des fonds public. Les artisans de la région réunissèrent une main-d'oeuvre habile et passionnée : Jean Lemarchand et sa soeur Marie-Ange, maçons diligents ; François Durand et Paul Pansard, ébénistes intrépides ; Jean Durand, charpentier adroit ; les frères Levacon, escaladeurs (?) expérimentés, tous les assistants, ainsi que le gardien Stéphane Doyet. En partie brulé par la fureur allemande, il fut rebati grâce à des fonds public sous la conduite du distingué architecte des monuments historiques Jean Sonnier, [ conspectus protectus fuit decisione status consilii cum prohibitione aedificandi anno MCMLXVII capella benedicta fuit pristino anno ] Si seulement ce chateau breton, qui était en grande difficulté et qui a été finalement réparé avec bonheur, puisse être préservé pieusement et éternellement pour nos descendants. Je ne comprends pas le sens exact de la phrase en rouge, et surtout du mot "capella". PS : les retours à la ligne de la version latine sont tels que sur la stèle. Merci pour tout conseil,
  7. J'ai compris, merci pour vos éclaircissements détaillés. Cordialement,
  8. Bonjour, Par exemple : CONSPECTVS origine : CONSPICIO, IS, ERE, SPEXI, SPECTUM, tr groupe : déclinaison des participes du parfait masculins des verbes forme : nominatif singulier traduction : contempler, regarder Comment un verbe peut-il être de forme nominative ? Puisque le nominatif s'applique à un sujet. Je ne comprends pas bien la différence entre groupe et forme...
  9. Bonjour et merci, J'ai 40 ans. Je collectionne les livres anciens (des post-incunables jusqu'au 19e siècle). Certains sont en latin et n'ont jamais été traduit. En commencant à étudier le latin, je me suis pris de passion pour cette langue. Et j'ai décidé de l'apprendre vraiment, et vu mon age, en auto-didacte et à mon rythme. Pour dicolatin, les mots commencant par "L" sont en libre accès. Cordialement,
  10. Bonjour, Pour m'aider à la traduction latin->français, j'utilise dicolatin.com. On entre un mot et cela vous donne toutes les déclinaisons possibles. L'avantage : cela va très vite. L'inconvénient : ca ne fait pas vraiment travailler la tête. Pour progresser significativement, me conseillez-vous de ne pas l'utiliser ? Le meilleur moyen est-il de s'armer d'un simple dictionnaire (Gaffiot) et de faire travailler sa grammaire ? Merci pour tout conseil,
×
×
  • Create New...