Jump to content

MFM14

Members
  • Content Count

    2
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About MFM14

  • Rank
    Servus
  1. Waouh ! Je ne sais comment vous remercier ?! Merci pour vos réponses =) Je suis contente de m'apercevoir que les questions étaient bel et bien "tordues" ^^ Vraiment merci car vous m'avez proposé des choses auquelles je n'aurais jamais pensé ! Bonne soirée
  2. Bonjour, Je travaille sur ces deux textes : Exinde Orion obliquo corpore nitens inferiora tenet truculenti corpora Tauri. Quem qui suspiciens in caelum nocte serena late dispersum non viderit, haud ita vero cetera se speret cognoscere signa potesse. Plus loin, Orion, dans un effort de son corps incliné, retient le bas du corps du sauvage Taureau. Quiconque, levant au ciel ses regards par nuit claire n'a su apepercevoir la vaste configuration d'Orion, n'a vraiment plus qu'à désespérer de poivoir reconnaître les autres constellations. Cicéron, Aratea. Hic dicitur Thebis Chium venisse et Oenopionis filiam Meropen per vinum cupiditate incensus conpressisse. Pro quo facto ab Oenopione excaecatus et de insula eiectus existimatur Lemnum ad Vulcanum pervenisse et ab eo quendam ducem Cedaliona nomine accepisse. Quem collo ferens dicitur ad Solem venisse et ab eo sanatus, ut se ulcisceretur, Chium revertisse. Oenopiona autem a civibus sub terra custoditum esse. Quem postquam se invenire posse desperaret Orion, in insulam Cretam pervenisse, et ibi venari coepisse cum Diana, et ei polliceri quae supra diximus, et ita ad sidera pervenisse. Nonnulli autem aiunt Oriona cum Oenopione prope nimia coniunctum amicitia vixisse, et quod ei voluerit suum studium in venando probare, Dianae quoque pollicitum quae supra diximus; et ita interfectum. Alii dicunt cum Callimacho, cum Dianae vim voluerit adferre, ab ea sagittis esse confixum et ad sidera propter venandi consimile studium deformatum. Istrus autem dicit Oriona a Diana esse dilectum et paene factum, ut ei nupsisse existimaretur. Quod cum Apollo aegre ferret, et saepe eum obiurgans nihil egisset, natantis Orionis longe caput solum videri conspicatus, contendit cum Diana eam non posse sagittam mittere ad id, quod nigrum in mari videretur. Quae cum se vellet in eo studio maxime artificem dici, sagitta missa caput Orionis traiecit. Itaque eum cum fluctus interfectum ad litus eiecisset, et se eum Diana percussisse plurimum doleret, multis eius obitum prosecuta lacrimis, inter sidera statuisse existimatur. Sed quae post mortem eius Diana fecerit, in eius historiis dicemus. (A partir de "Nonnulli autem aiunt Oriona") Mais selon certains récits, Orion vécut avec Oenopion dans une amitié quelque peu excessive et voulant lui prouver sa passion à la chasse, il fit aussi à Diane la promesse que nous avons dite plus haut et ce fut ainsi qu'il périt. Selon d'autres, dont Callimaque, il voulut violer Diane, qui le perça de ses flèches, et il fut représenté au ciel en raison de leur passion commune pour la chasse. D'après Istros, Orion fut aimé de Diane et elle failli l'épouser, pense-t-on. Mais Apollon prit mal la chose et ses fréquents reproches à la déesse n'aboutissaient pourtant à rien ; il s'aperçut qu'en nageant Orion ne laissait voir de loin que sa tête et il défia Diane de pouvoir lancer une flèche sur l'objet sombre que l'on voyait sur la mer. Elle, qui tenait par dessus tout à sa réputation d'habileté dans cet exercice, lança une flèche qui transperça la tête d'Orion. Le flot rejeta son cadavre sur le rivage et comme Diane éprouvait un très grand remords de l'avoir touché, elle versa beaucoup de larmes sur son trépas et le plaça au ciel, pense-t-on. Quant à la conduite de Diane après sa mort, nous en parlerons dans les récits qui la concernent. Hygin, L'Astronomie. Le but est d'en rédiger un commentaire organisé. Pour arriver à ce commentaire, je dois répondre à quelques questions : 1.Relevez le champ lexical de l'excès. 2.Traduisez le texte de "Hic dicitur" à "sidera pervenisse". 3.L'auteur raporte deux versions pour évoquer la vie d'Orion. Repérez les éléments caractéristiques de chacune d'entre elles. Quels sont les points communs ? les différences ? 4.Pourquoi l'auteur donne-t-il deux versions ? 5.Quelle place est attribuée aux dieux dans cette légende ? 6.Relevez, dans les textes de Cicéron et d'Hygin, les éléments communs. Commentez. Telle est ma réponse à la question 2. : On raconte qu'il est allé de Thèbes à Chios et que, là-bas, dans l'ivresse, brûlé par le désir, il a violé Mérope, la fille d'Oenopion. On considère qu'il a été rendu aveugle et expulsé de l'île par Oenopion pour avoir fait cela, qu'il parvînt jusque Lemnos, auprès de Vulcain, et qu'il reçut de sa part un certain guide du nom de Cedalion. En le portant sur sa nuque, on dit qu'il est allé voir le Soleil et qu'une fois guéri par ce dernier, il est retourné à Chios pour se venger. Or des citoyens guardaient Oenopion sous terre. Et, après qu'Orion eut désespéré de pouvoir le trouver, il parvînt sur l'île de Crète. Là-bas il commença à chasser avec Diane et lui fit la même promesse que celle dont il est question plus haut et parvînt ainsi jusqu'aux étoiles. Serait-il possible d'avoir votre avis sur ma traduction et un petit coup de pouce pour les autres questions s'il vous plaît ? En effet, je trouve le terme "d'excès" très ambigu, je distingue 3 ou 4 versions différentes de la légende d'Orion et je ne vois pas vraiment de points communs entre le premier et le second texte... Donc difficile de répondre aux questions ^^ Merci d'avance =)
×
×
  • Create New...