Jump to content

Etcaetera

Members
  • Content Count

    27
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Etcaetera

  1. Personne ne peut me blesser sans mon autorisation -> Nemo me vulnerare potest sine concessione mea
  2. Avec le verbe à la fin c'est mieux : epicureus numquam solus est
  3. Je confirme VITA PROVOCATIO On peut aussi mettre EST à la fin mais il est de toute façon sous-entendu et pas nécessaire. Ça donnerait donc VITA PROVOCATIO EST
  4. Oui Anne, selon la règle que j'utilise, si le A de ITA était long alors c'est le A qui prendrait l'accent tonique. Je viens justement de tomber sur le mot UTRAQUE (avec un A long). Donc dans ce cas pas de doute, l'accent est sur le A. @Jacques: " la particule enclitique -que, qui ne change rien à l'accentuation" Dans Assimil il est clairement écrit que la particule enclitique -que attire l'accent tonique sur la syllabe qui la précède. GERMANOSQUE (l'accent tonique est sur le NOS peut importe la longeur des voyelles du mot). Sans la particule enclitique ça ferait GERMANOS. Mais cette règle ne semble alors pas s’appliquer à ITAQUE. Ce qui me met le doute pour tous les petits mots similaires finissant par QUE.
  5. Bonjour, Je ne suis pas certain de l'emplacement de l'accent tonique pour les mots courts et courant finissant en QVE. J'avais appris que la syllabe précédent QVE portait toujours l'accent tonique mais j'ai des doutes pour certains mots tels que : ubique uterque et surtout...itaque ITAQVE: - Si on considère QV comme deux consonnes successives alors l'accent est forcément juste avant, c'est à dire sur le A. - Si on considère la longueur des syllabes (le A n'est pas marqué comme long dans plusieurs de mes livres) alors l'accent tonique revient au I. Pouvez-vous m'éclairer ?
  6. Etcaetera

    Titre de fiction

    Si le dieu en question est le dieu des chrétiens alors peut-être que CORPVS DOMINI serait plus adapté ?
  7. melius est fortiter mori quam ignave vivere MELIVS EST FORTITER MORI QVAM IGNAVE VIVERE melius est = mieux vaut (sinon le quam ne se rapporte à rien et ça fait bizarre) mori = mourir (mais en plus classique et joli que perire) Peut-être qu'on peut sous-entendre le melius est et donc l'enlever pour avoir FORTITER MORI QVAM IGNAVE VIVERE mais il faut que quelqu'un d'autre confirme que ça ne fait pas bizarre.
  8. Sans aucune conviction : semper magis propter, semper ulterius
  9. On peut facilement te traduire toujours plus près (proche) toujours plus loin Mais pour savoir comment les romains appelaient la navigation "au près" il faut être spécialiste de l'histoire de la navigation...
  10. Pronoms relatifs : qui = masculin quae = féminin quod = neutre
  11. qui in praeterito vivit futurum non habet -> en latin le verbe se met de préférence à la fin de la phrase -> dans ce cas, qui ne peut pas se transformer en quod
  12. Etcaetera

    Tattouage

    slogan un peu limite non ? moi je dis ça...je dis rien...
  13. Suggestion à faire valider par un professionnel : noli sinere praeteritum praesentem furari
  14. Bonjour, je voudrais une explication supplémentaire par rapport à ce que dit wikipédia, c'est pas évident à expliquer. Mes questions sont en rouge, elles sont d'ailleurs contradictoires : Quantité vocalique - Les syllabes contenant une diphtongue (ae, au, oe) sont toujours longues. - Les syllabes contenant une voyelle suivie de deux consonnes, d'une consonne double (x, z) ou d'un j sont toujours longues. Donc un 'i' suivi d'un deuxième 'i' forme forcément une syllabe longue ? - Les syllabes contenant un i suivi d'une autre voyelle ou d'un h sont toujours brèves. Si le 'i' est suivi d'un deuxième 'i' c'est bref ou bien il faut que la deuxième voyelle soit absolument "autre", c'est à dire un a,e,o,u,y pour que cette règle marche ?
  15. Et bien j'ai trouvé. J'ai désormais toutes les corrections des exercices Si quelqu'un les veut il suffit de m'envoyer un message privé !
  16. Bonjour, Je reviens 4 ans et demi après avoir créé ce post... j'ai trouvé récemment le corrigé des exercices de Pars I sur internet (je peux vous l'envoyer si vous êtes intéressés) mais je ne trouve pas ceux du Pars II. C'est un peu pénible de faire des exercices sans pouvoir vérifier les réponses Quelqu'un a-t-il, 4.5 ans plus tard, trouvé les corrigés de cette méthode de latin pour le livre 2 ?
  17. Bonjour, Est-ce qu'il y en a un en latin archaïque, un autre en classique et un dernier en bas-latin ? Par ailleurs, quand on constate deux orthographes différentes pour un même mot, où peut-on trouver plus d'informations ? Y a-t-il un dictionnaire en ligne qui donnerait ce genre d'info ? Merci.
  18. Ok merci beaucoup. En tout cas cette construction n'est pas plaisante a mon oreille. Je crois que je vais devoir reviser mon Bescherelle avant de corriger les gens lol
  19. Bonjour, pour une fois j'ai une question qui n'a rien a voir avec le latin mais comme nous sommes tous des passionnes de francais et de latin j'imagine que ma question trouvera reponse experte ici Ca me fait mal aux oreilles quand j'entends ma presidente de region dire ''Elle s'appelerait Claudine Dupont, elle ne serait peut-être pas là'' J'ai dis a mes amis que c'etait une faute de francais enorme pour une Enarque car elle aurait du dire ''Si elle s'appelait'' mais certains me disent que c'est parfaitement correct'' Qui pourrait me donner des eclaircissement ? PS: desole pour les accents mais mon clavier n'en a pas
  20. Futur I amabo Futur II amaturus sum
  21. Bonjour, je sais comment construire les deux futurs mais quels sont les différences d'emploi ? On peut utiliser l'un ou l'autre indépendamment du contexte ? Je n'arrive pas à trouver de documentation la dessus.
×
×
  • Create New...