Jump to content

raoul

Members
  • Content Count

    584
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by raoul

  1. raoul

    Nostalgie

    Eh oui, en quelques années, nous sommes passés de 5 ou 6 demandes quotidiennes à 2 ou 3 hebdomadaires... il y a sûrement plusieurs raisons à cela, parmi lesquelles celle-ci: Toutes les traductions de textes anciens (le vrai latin...) sont désormais accessibles sur internet: conséquence: l'exercice de traduction se fait en classe exclusivement et nous devons nous contenter de quelques demandes pour tatouages ou cadrans solaires...de loin en loin, un texte non traduit du moyen âge ou une fumeuse explication de texte où on doit commenter un texte latin à partir de sa traduction française...Effectivement, sur cyberpapy, c'est la même chose, au point que les rares demandes reçoivent une pluie de réponses, alors qu'il y a dix ans on avait bien du mal à assurer. Faut-il s'en désoler ou s'en réjouir? Je n'ai pas la réponse.
  2. Une fois de plus, c'est l'analyse qui ne va pas très bien: -1- tu as oublié huic levitati ct d'attribution de imponam // vivendi: génitif, ct de nom de "vim" // "robore": la force plutôt que la dureté, ici.// En français, contrairement au latin, on ne met "et" que devant le dernier élément coordonné (sauf insistance particulière // omni virtute: laissons-le au singulier. -2-effeminamur: autant garder le mot "efféminé" (ce n'est pas un texte du XXI° siècle...) // mollissimis: superlatif // "ut": introduit une consécutive dont le verbe est videamur // Ante...quam (= antequam: avant que): conjonction introduisant consecuti sumus. Attention! indicatif latin, mais subjonctif en français. // "bonis": neutre! (dépouillés de grands biens). // spoliati, illusi, destituti: trois attributs de "nos" s.entendu. Essaye de retraduire ces deux phrases, puis nous passerons à la troisième plus tard.
  3. Aranti : participe présent accordé à Cincinnato, comme plus loin "nudo" (donc Cincinnatus, quand le messager lui annonce qu'il est nommé dictateur, est en train de labourer , et en petite tenue, par dessus le marché) "ut traditur": tournure impersonnelle: "à ce qu'on raconte" perferam : subj. présent après ut final// Il y a en effet 2 génitifs coordonnés.
  4. Oui, quo est bien mis pour annus: --> "...à partir de laquelle..." --> "c'est à partir (ou au bout) de la septième année que ...etc " virtute et auspiciis" ne sont pas adjectifs mais noms, ct de moyen de vicistis (grâce à la force et sous les auspices de l'empire) comme, plus loin, "fide atque opera vestra" (grâce aussi à votre fidélité et à votre zèle) Attention! "vicistis" est au parfait.
  5. On a voulu te faire travailler sur les cas en latin avec des phrases un peu piégées et, du coup, le résultat n'est pas très brillant: en effet, tu as fait de la devinette sans analyser, donc, ça ne peut pas être juste. traduis mot à mot, dans l'ordre que je t'indique: 1)fama (sujet):.......... Romae et Romanorum (compléments du nom "fama"):...............est:.......magna et clara (attributs de "fama"):......... 2)liberi (sujet de sunt)............ liberorum virorum (ct du nom "liberi"):..................sunt:............beati (attribut de liberi):........., liberi (sous entendu) sujet:...............ancillarum (ct du nom "liberi").............sunt:...........miseri (attribut de "liberi"): ..................... tu n'as plus qu'à remplir les pointillés et tu auras la bonne traduction. Fais le même travail d'analyse pour les autres phrases et donne-nous le résultat: on te le corrigera.
  6. Ne nous avisons pas de mécontenter Cicéron, ni même Sénèque!
  7. Je crois que dans la première phrase "je me contenterai de" est un gallicisme à ne pas traduire mot à mot. "Tantum" devrait suffire: --> "Tantum te monebo" Je pense aussi que l'ordre des mots dans l'infinitive doit être plutôt: "...illum quo maxime usus sum Lucanum poetam fuisse. Pour la seconde: Tamen en début de phrase se dit plutôt "Attamen"; sinon on le met en deuxième position: "Tibi tamen (ou "autem", car il n'y a pas d'opposition formelle)(me)placere censui (plus adapté ici que credidi)tres locos tibi dando qui ad argumentum meum bene conveniunt (plus adapté que "veniunt, à mon avis).
  8. "Filium", en français comme en latin, est en effet l'attribut de l'objet: "eum qui...nascitur". On pourrait dire aussi bien l'inverse: "eum...nascitur" attribut de l'objet: "filium". La différence de sens n'est pas très importante... En tous cas "eum" n'est pas adjectif, ici, mais pronom.
  9. Puisque j'ai quelques minutes, je dirais volontiers: "respondit se, non quod talia sibi essent, gaudere, verum etiam quod ipse eis imperaret quibus talia essent" ... ou même:"(ille) respondit se, non quod talia sibi essent, verum etiam quod ipse eis imperaret quibus talia essent, gaudere." On ne trouvera pas la formule parfaite, mais celle-ci me paraît correcte (un peu lourde, cependant)
  10. Certainement! D'ailleurs, voyez ici: http://books.google.fr/books?id=fPIBAAAAYA...%22&f=false
  11. Je pense que vous avez raison pour "la hâche tomba" --> "la hâche est clairement sujet: "securis". Pour "pereant" ou "pereunt", à mon avis, les deux sont possibles: ou bien, c'est un constat, un fait avéré: "pereunt", ou bien c'est une sorte de "souhait prophètique" : "pereant" (le "que" n'est pas obligatoire en français, dans ce cas ("[que] vive la France!", "[que] viennent les beaux jours!")........essayez de sentir l'interprétation que préfèrera votre professeur
  12. Désolé!...je me suis absenté quelques jours... Merci à tous de vos corrections: je n'arrive toujours pas (quand je suis pressé) à inclure le jour des calendes (ides ou nones) dans le décompte des jours précédents. Mea maxima culpa! Puisqu'il s'agit de l'année 2008 après J.C., je pense qu'il faut en effet oublier les calendriers anciens et opter résolument pour la formule finale de Fernand. Si l'on souhaite en savoir un peu plus, c'est ici!: http://fr.wikipedia.org/wiki/Calendrier_romain
  13. Et oui. Trois repères dans chaque mois: les calendes: 1° jour, les nones: 5° (ou 7°, selon les mois), les ides: 13° (ou 15°, selon les mois); et ils comptaient "à reculons", en effet (comme nous, lorsque nous disons: "dix heuresmoins cinq... En tête de lettre ou de "papier" officiel, on abrégeait. Dans ton cas, on aurait écrit: "A.D.KAL.V APR."
  14. Qinto die ante kalendas Aprilis (= le 5° jour avant les calendes d'Avril: 27 mars) anno duo mille et octo (MMVIII)
  15. ou plutôt: "ceci (ayant été) fait, il fit cela", qui est en effet très latin. Quant à l'imitation de Cicéron, on m'a fait le coup aussi (M.L. Podvin, mon excellent prof. de fac.) dans les années 60; j'avais planché sur la tirade du commandeur à son fils: Don Juan. "...la naissance n'est rien où la vertu n'est pas...etc... Avec le recul du temps, je trouve qu'il fallait être vraiment "culotté" pour prétendre savoir comment Cicéron aurait écrit cette tirade.
  16. Je voulais dire ça avec humour...c'est raté, et je m'en excuse; pour les phrases complètes, par contre, j'aimerais que vous y pensiez: ça facilite bien les choses. A tout à l'heure, donc ... et sans rancune, j'espère.
  17. 1) Avant de poser une nouvelle demande, pourriez-vous nous indiquer ce que vous avez fait de nos dernières interventions et -sans bien sûr nous remercier- nous dire si elles vous convenaient ou non? 2) pourriez-vous enfin consentir à donner des phrases complètes pour qu'on puisse vous aider avec profit? moyennant quoi, nous le faisons toujours avec plaisir.
  18. En affinant un peu, on pourrait avoir: "ils applaudissaient, debout, pour une fiction. Que pensons-nous qu'ils auraient fait pour la réalité?" 2° phrase: "ut" pourrait bien être comparatif, ce qui donnerait alors: ".........comme dans l'échange des services, ce que chacun (des deux amis) ne pourrait pas acquérir par lui même, il le recevrait de l'autre, à charge de revanche..."
  19. Le début de la phrase aurait été le bienvenu... Votre passage: mot à mot: ............."qui (disait ou pensait) non pas une fois ceci, une fois cela, comme (= "ut") dans la plupart des cas ou "chez la plupart des orateurs), mais.........etc...
  20. Le point d'orgue n'est-il pas une sorte de "rendez-vous" consensuel sur l'accord final d'une pièce musicale? (je laisse à Blackstone le soin de corriger ma définition). Pour rendre compte en effet du double superlatif, il conviendrait peut-être de dire: ..........(Charlemagne) eut un rôle tout à fait (per) prépondérant, lui qui bondit de son trône royal et parvint jusqu'au corps de la Sainte pour voir de près le miracle en compagnie des grands de sa cour...
  21. phrase 2 "cognominatus est": parfait: "fut dénommé "le Grand (Magne)"/ victoriosissimus --> toujours victorieux / "des nations vaincues --> de ses victoires sur les nations... / "ses frontières" --> sur son territoire phrase 5: je pense que le "ut" est simplement final: "afin que fût magnifiée la puissance du Seigneur en un si grand miracle et que sa force devînt reconnue,... / il vaut mieux prendre "Carolus" comme sujet et "pars" comme attribut à travers "extitit" :"le très illustre prince Charles susnommé se manifesta comme l'élément prépondérant (joua le rôle principal)....traduisons le "qui" comme un relatif de liaison: "il....etc... Je reviens demain, si besoin.
  22. J'ai juste le temps de corriger "hujus cemodi" en hujusce modi , le "ce" n'est qu'une particule de renfort fréquente dans ce genre d'expression. --> "....d'un évènement de ce genre-là... je verrai la suite demain.
  23. Ne soyez pas désolée: votre explication est tout à fait claire; c'est moi qui avais lu trop superficiellement.
×
×
  • Create New...