Aller au contenu

raoul

Members
  • Compteur de contenus

    563
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de raoul

  • Rang
    Nobilissimus

Contact Methods

  • ICQ
    0

Profile Information

  • Gender
    Male
  1. version

    "Médecin latiniste"...ça me rappelle quelque chose: "...Primum purgare, deinde purgare, denique purgare..." (in "le malade imaginaire") . Bonjour à vous tous! Raoul
  2. Aide traduction

    De "me" isto qui nondum est, alii "me" renascendi sunt
  3. Aide courte traduction

    "Omnia bene (sunt) agenda" me semble aussi possible
  4. Cedant arma togae - Besoin d'aide avec Cicéron

    ?????????????????
  5. Cie A.C.

    Oui, c'est bien le génitif qui s'impose. Pour éviter la confusion possible, vous pouvez aussi utiliser le génitif du gérondif (= déclinaison de l'infinitif) : " codex agendi" règles de l'agir (de l'action) ou l'accusatif du gérondif: "ad agendum codex": règles pour agir. Le mot "regula" peut aussi convenir: regulae agendae: règles à mettre en pratique (le sens est un peu différent)
  6. Les poulets sacrés

    Dommage! on vous a sauté le passage le plus drôle: le moment où Claudius furieux dit: "puisqu'ils ne veulent pas manger, qu'ils boivent!" avant de faire jeter les poulets à la mer.
  7. Les poulets sacrés

    "augures: les augures dixerunt: dirent omania: les présages esse: être ADVERSA: (adj.) contraires, défavorables (à ne pas confondre avec la préposition "adversus" (+ acc.): "contre, face à, etc..." ".........que les présages étaient contraires...."
  8. Tum Verres Diodori ...

    Vu l'importance des terminaisons en latin pour la détermination des cas, soyez très attentif! 1): propinquuM (acc.), 2) ad DiodoruM (acc.) 3) HeRi (et non Heni). D'où tirez-vous: "Ce qui est sûr" Y avait-il "certe" dans votre texte?
  9. traduction phrase latine peu lisible

    Bonjour, Blackstone, et...bien joué! Je pense qu'on brûle... Ah, si on pouvait avoir le scan du document!..
  10. traduction phrase latine peu lisible

    Esprit tordu, je tire une nème solution de mon sac: coeli: ct de violentia : "la violence du ciel atteindra le royaume". Sur votre document, il n'y a que cette seule phrase? Sinon qu'y a-t-il juste après ou juste avant?
  11. traduction phrase latine peu lisible

    Bonjour, tout le monde. Avec l'accusatif en tête, il peut y avoir le gallicisme: "c'est ...que". --> c'est le royaume des cieux que la violence cherchera à atteindre. On peut aussi penser à une devise accompagnant un blason: "Il cherchera à atteindre le royaume céleste par la violence". Bonne journée
  12. Ranger des oeuvres en difficultés croissantes

    C'est vrai; je n'y avais pas pris garde.
  13. Ranger des oeuvres en difficultés croissantes

    c'est très subjectif mais je mettrais 1) Lhommon (qui n'est pas un auteur latin, mais en est d'autant plus accessible), 2) bellum gallicum, 3 Catilina 4) de amicitia, puis les 3 autres en dernier. Bonne lecture!
  14. Arguments sur la non-existence d'un principe du mal

    Suite et fin du texte tel que je l'ai compris: . Donc, il ne peut y avoir deux principes et donc le mal n’est pas un principe puisqu’un principe par définition existe avant toute chose. (s’il y en avait deux, un des deux serait antérieur, l’autre, non) . De même, l’hérétique prétend que ce principe du mal serait le diable. Je demande seulement si le diable pèche. S’il répond : « je ne dis pas cela », c’est donc que le diable n’est pas principe du péché comme tu le prétends. S’il répond : « oui, il pèche », je lui demande ce que c’est que pécher. S’il répond que c’est agir contre une loi, si le diable agit contre sa propre loi, il ne pèche pas puisque sa loi est mauvaise. S’il répond que le diable agit contre la loi de Dieu, je dis : « puisque lui-même est mauvais par nature et ne peut pas reconnaître comme bonne la loi divine, il n’agit pas contre cette loi et donc ne pèche pas ; donc, il n’est pas principe du Mal. Ainsi, l’hérétique dit qu’agir contre la loi n’est pas pécher à l’inverse de ce que dit l’Apôtre : « Là où il n’y a pas de loi, il n’y a pas non plus de faute » (phrase plus connue sous la forme : « C’est la loi qui fait apparaître le péché »). Il est donc clair que le mal n’est pas un principe, que le diable n’était pas mauvais par nature et qu’il n’est pas un principe, puisqu’il a été créé en tant qu’ange bon par Dieu, qui est principe et créateur de toutes choses visibles et invisibles, selon ce qui paraît ci-dessous à travers les paroles des Saints.
×