Jump to content

Dulan.B

Members
  • Content Count

    26
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Dulan.B

  1. Merci encore ! J'ai une toute dernière question concernant la phrase qui précède le passage ci-dessus, la voici : << Distulit ira sitim ; neque enim iam filia Coei supplicat indignis nec dicere sustinet ultra verba minora dea tollensque ad sidera palmas 'aeternum stagno' dixit ' vivatis in isto !' "tollens" serait au nominatif donc à rattacher à la déesse mais je ne vois pas bien ce que cela voudrait dire ce cas ? Ensuite, "ad sidera palmas" forme un groupe mais le sens m'échappe ( vers les branches célestes ?...) ?
  2. Merci de vos réponses ! Il me reste une petite question : Une concernant cette partie de la phrase : "sed nunc quoque turpes litibus exercent linguas pulsoque pudore" : "pusloque pudore" seraient à l'ablatif comme "litibus" mais je ne comprends pas bien le sens : Les paysans exerceraient leurs langues aux querelles, à l'impulsion et aux déshonneur ?
  3. Bonjour, je rencontre quelques difficultés sur un texte d'Ovide, pourriez-vous m'aider ? Le voici : << Eueniunt optata deae : iuuat esse sub undis et modo tota caua submergere membra palude, nunc proferre caput, summo modo gurgite nare, saepe super ripam stagni consistere, saepe in gelidos resilire lacus, sed nunc quoque turpes litibus exercent linguas pulsoque pudore quamuis sint sub aqua, sub aqua maledicere temptant. >> Je ne comprends pas bien pourquoi la troisième personne est utilisée "iuvat" (comme un impersonnel) et qu'ensuite il n'y a que des infinitifs ("submergere","proferre","nare","constistere"). Ensuite, dans la proposition "et modo tota caua submergere membra palude", "tota membra" vont-ils bien ensemble ? "Tout leurs membres", "leurs membres dans leur ensemble" dans le marais. Mais je ne vois pas bien à quoi rattacher "cava" dans ce cas ? Une dernière question, "quoque" signifie-t-il bien "chacun" dans ce cas ? Merci d'avance des réponses que vous pourrez me fournir.
  4. Merci, Une toute dernière chose dans la phrase suivante : Idem, cum tripudio auspicaretur, pullarius diem proelii committendi differebat. Idem dans cette phrase signifie-t-il : De la même façon ou en même temps/dans le même lapse de temps ?
  5. Merci encore une fois de vos réponses, Une dernière question sur une phrase qui suit : Quo tempore cum signifer primi hastati signum non posset movere loco, nec quicquam proficeretur plures cum accedenrent, Flaminius re nuntiata suo more neglexit. Si je ne prends que la proposition en gras, je ne comprends pas comment traduire "quo tempore" (quo référence à Flaminuis mais tempore : à au moment pù ?)
  6. Merci pour vos réponses, J'ai quelques autres questions pour la suite du texte : Cum ille quiescendum respondisset, Flaminius : "Praeclara vero auspicia, si esuientibus pullis res geri poterit, saturis nihil geretur !" Itaque signa conuelli et se sequi iussit. Est-ce juste de traduire "cum" par "alors que" ? Je ne trouve pas le sens du verbe "iussit" ? Par ailleurs, je ne vois pas à quoi rattacher "saturis nihil" ?
  7. J'ai quelques questions sur un texte que je dois traduire, pourriez-vous m'aider ? Qui exercitu lustrato cum Arrietum versus castra movisset et contra Hannibalem legiones duceret, et ipse et equus eius ante signum Iouis Statoris sine causa repente concidit nec eam rem habuit religioni, objecto signo, ut peritis videbatur, ne committeret proelium. Je ne vois pas bien comment il faut traduire "cum" Qui fait référence à Flaminius mais quel verbe est celui de cette proposition ? (pas movvisset et duceret qui sont avec cum, ni videbatur et committeret qui sont avec ut). Concidit peut-être ? "Religioni" signifie bien dans ce cas : "croyance religieuse" ? "Peretis" vient-il bien de pereo (disparaitre, périr) ? Merci d'avance pour vos réponses.
  8. Bonsoir, j'ai quelques problèmes avec les verbes en gras. J'arrive à trouver leur origine, sauf condendae, sans comprendre réellement leur forme et leurs terminaisons. Par ailleurs, le sujet de "fuit" est-il Romulus ? Haec ferme Romulo regnante domi militaeque gesta, quorum nihil absonum fidei divinae originis divinitatisque post mortem creditae fuit, non animus in regno avito reciperando, non condendae urbis consilium, non bello ac pace firmandae. Merci d'avance pour vos réponses.
  9. Agrum lustrare sic oportet. Impera suovitaurilia circumagi : Cum divis volentibus quodque bene eveniat mando tibi, Mani, uti illace suovitaurilia fundum, agrum, terramque meam quota ex parte sive circumagi, sive circumferenda censeas, uti cures lustrare. J'aurais besoin de votre aide pour traduire cette phrase, j'ai quelque soucis sur les points suivants : - je ne parviens pas à comprendre "illace" - de même le sens des deux "uti" reste assez obscur pour moi, pourriez vous me donner un petit indice ? Merci d'avance !
  10. Merci beaucoup pour vos conseils éclairés qui m'ont permis d'arriver au bout de cette version
  11. Merci encore ! Une toute dernière chose... "Ibi quintum et vicesimum jam diem aggeribus, vineis, turribus oppugnabam oppidum munitissimum, Pindenissum, tantis opibus tantoque negotio ut mihi ad summam gloriam nihil desit nisi nomen oppidi : quod si, ut spero, cepero, tum vero litteras publice mittam" Si je traduis : "tum vero litteras publice mittam" par : alors j'enverrai vraiment des lettres officielles Est-ce correct ? "publice" renvoie bien à "litteras" ?
  12. Merci beaucoup ! Deux dernières questions : "Ibi quintum et vicesimum jam diem aggeribus, vineis, turribus oppugnabam oppidum munitissimum, Pindenissum, tantis opibus tantoque negotio ut mihi ad summam gloriam nihil desit nisi nomen oppidi : quod si, ut spero, cepero, tum vero litteras publice mittam" "quod" est-il bien un relatif de liaison du type "alors ? Quelle nuance apporte "nomen" dans "nomen oppidi" ?
  13. Merci ! Et pour ce qui est de "qui in loco" pourriez vous me donner un indice ? Puis-je encore vous demandez une ou deux choses pour une dernière phrase ? "Ibi quintum et vicesimum jam diem aggeribus, vineis, turribus oppugnabam oppidum munitissimum, Pindenissum, tantis opibus tantoque negotio ut mihi ad summam gloriam nihil desit nisi nomen oppidi : quod si, ut spero, cepero, tum vero litteras publice mittam" Je ne comprends pas le cas de : "aggeribus, vineis, turribus", est ce que le narrzteur attaquait (oppugnabam), la ville(Pindenissum) il y a 25jours par les tours, vignes ? Si "desit" vient du verbe desino, is, ere, sii, situm, il est alors au parfait, mais dasn ce cas, je ne vois pas quel sens pourrait avoir ut (ne pouvant signifier que comme, ou quand lorsque avec un verbe à l'indicatif) Est ce que "cepero" : "J'aurais pris" sous entend bien la ville càd : J'aurai pris la ville (Pindenissum) ?
  14. Merci beaucoup ! J'ai encore quelques questions pour la suite si vous pourriez m'aider : "Ita victoria justa imperator appellatus apud Issum, quo in loco, saepe ut ex te audivi, Clitarchus tibi narravit Darium ab Alexandro esse superatum adduxi exercitum ad infertissimam Ciliciae partem" "esse superatum" est un infinitif futur actif mais n'est-ce pas étrange par rapport à l'évenement raconté ? : "Clitarchus te racontait que Darius allait vaincre Alexandre" ? Et je ne trouve pas à quoi "quo" ce rapporte ? : "dans ce lieu où..." ?
  15. Merci ! Je ne comprends toujours pas cette partie de la phrase : "Cum venissem ad Amanum, qui mons mihi cum Bibulo communis est divisus aquarum divertiis" "mons mihi cum Bibulo communis" signifie donc : mons à moi (mihi)/ en commun avec Bibulus Mais je ne sais pas comment traduire "aquarum divertiis" ne trouvant dans le dictionnaire que "lignes de partage des eaux" ? J'ai deux autres questions sur la phrase qui suit : "Interea cum meis copiis omnibus vexavi Amanienses, hostes sempiternos : multi occisi, capti, reliqui dissipati ; castella munita improviso adventu capta et incensa." "cum" correspond-il bien à "quand/au moment où" ? Ensuite, pour les verbes qui sont tous au participe passé passif, puis-je ajouter un sujet du type : Au lieu de traduire "multi occisi" par "beaucoup ayant été tués" dire : Beaucoup ont été tués ou J'en ai beaucoup tué ?
  16. Bonjour, j'ai un nouveau texte à traduire, pourriez vous répondre à quelques questions ? "Cum venissem ad Amanum, qui mons mihi cum Binulo communis est divisus Aquarum divertiis, Cassius noster, quod mihi magnae voluptati fuit, feliciter ab Antiochea hostem rejecterat, Bibulus provinciam acceperat" Je n'arrive pas à trouver un sens à "aquarum divertiis", je ne comprends pas comment la montagne qui appartient à tous ("mons communis") peut être partagé entre le narrateur ("mihi") et Bibulus par une séparation d'eau ? Si "fuit" est le parfait de "esse" être, je ne comprends pas ce que peut être Cassius. Peut être, "être des nôtres" ?
  17. Merci Beaucoup de votre aide !
  18. Merci beaucoup ! Donc pour " nemo occideret", on dirait plutôt "personne ne tuait" ? J'ai encore quelques questions sur la suite du texte : "Cumque is respondisset facultatem hominibus deesse, quod salus Sullae magno militum praesidio custodiretur, pure ille obsecravit ut ferrum sibi daret, affirmando se perfacile eum esse interfecturum, quod in lecto dictatoris considere soleret. Paedagogus et animum Catonis agnovit, et propositum exhorruit, eumque postea ad Sullam excussum semper adduxit." J'ai commencé à traduire, pourriez vous me dire si c'est exact ? "Cumque is respondisset facultatem hominibus deesse" : En toutes cicronstances, il avait répondu que la capacité des hommes faisait défaut (je ne suis pas très sûre pour le "deesse") "magno militum praesidio" => par une grande troupe de soldats "custodiretur" => je remplace le subjonctif imparfait passif ("fut protégée") par un imparfait (passif) : était protégée "daret" => est-ce correct si en vertu du ut qui précède je traduis par "de lui donner un glaive" "esse interfecturum" => c'est un infinitif futur actif que l'on m'a appris à traduire avec un "sur le point de" mais n'est-il pas possible de traduire par "il allait le tuer" ? On nous suggère de traduire "et...et" de la dernière phrase comme "non solum...sed etiam" mais "d'un côté... de l'autre" ne serait-il pas possible ? J'ai égalemand du mal à comprendre "excussum", et sa fonction dans la phrase ?
  19. Merci ! "capita proscriptorum" correspond bien aux "têtes des proscrits" ? Une autre question : si je traduis quapropter par "sur la raison pour laquelle", pour que cela soit plus correct avec "interrogavit" (interrogea, questionna), est-ce toujours correct ? Est ce possible de traduire le dernier subjonctif (imparfait) "occideret" par : personne n'avait tué (nemo occideret) ?
  20. J'ai quelques problèmes à traduire une version, pourriez vous m'aider ? En voici la première phrase : "Cato praetextatus, cum salutandi gratia ad Sullam venisset et capita proscriptorum in atrium allata vidisset, atrocitate rei commotus, paedagogum suum interrogavit propter nemo tam crudelem tyrannum occideret." Je suppose que "praetextatus" renvoie à Caton lorsqu'il était enfant. Cependant, dans la proposition subordonnée introduite par cum, je ne comprends pas ce que signifie "salutandi gratia" ( salutandi semble être un gérondif, une note indiquant que gratia n'est ici pas employé comme un nom et qu'il est suivi d'un cas spécifique). Je ne trouve pas non plus à quoi correspond "attala" ? Par ailleurs, les verbes de la subordonnée sont au subjonctif imparfait en latin, par quel temps est-il plus approprié de les traduire en français ? J'espère que vous pourrez m'aider !
  21. Merci beaucoup ! Une toute dernière question si ça ne vous dérange pas, je reviens à la phrase : "Conspecto deinde exercitu Hasdrubalis, qui in prima acie elephantos habebat, praecepit hastatis suis ut tela in belluas jacerent protinusque se intra munimenta reciperent" Les verbes "jacerent" et reciperent" sont au subjonctif imparfait mais doit-on rester au subjonctif imparfait dans la traduction française (pour qu'ils jetassent et se retirassent) ou peut-on se contenter d'un subjonctif présent (qu'ils jettent et se retirent) ?
  22. Merci ! Metellus les emmène donc dans Palerme (intra Panormum copias tenuit) dans ce cas, le "se" de : "fossamque ingentis magnitudinis ante se duxit", signifie-t-il bien que Metellus conduit l'armée de Hasdrubal devant la fosse ?
  23. Merci beaucoup ! Il y avait bien "ipsisque et" dans mon texte ! J'ai encore quelques questions sur une phrase qui précédait celles que j'ai déja écrites, "Metellus consul in Sicilia bellum adversus Hasdrubalem gerebat. Qui, cum ob ejus ingentum exercitum et centum trignitia elephantos intentior esset, simulata diffidentia, intra Panormum copias tenuit, fossamque ingentis magnitudinis ante se duxit." La première phrase ne me pose pas de problème, mais c'est dans la deuxième, j'ai du mal à traduire "Qui". Je sais qu'il fait référence à Metellus mais une note m'indique que "Qui" équivaut à "illi autem". Est-ce qu'une traduction telle que "mais celui-ci" conviendrait ? Pour "ob" semble-il plus correct de dire : devant ou à cause de ? Le mot "intentior" par sa terminaison en "ior" signifie particulièrement X. On me suggère préoccupé pour intentus mais cela parait un peu étrange, est-ce-que traduire par particulièrement vigilent serait possible ? De plus, je ne comprends pas pourquoi il feindrait le manque de confiance (simulata diffidentia) pour déplacer ses troupes ?
  24. Merci beaucoup ! Une dernière chose, si ispis est au pluriel, ferait-il référence aux Carthaginois, que Metellus réduirait en esclavage (potitus est) avec les éléphants, ou à son armée qui l'aurait aidée à battre les Carthaginois ?
  25. Merci de votre aide, j'ai toutefois encore des quelques petites questions ! "Ita concitati rectores in ipsam fossam elephantos egerunt : quo ut primum illaqueati sunt, partim telis confecti, partim retro in suos acti, totam aciem turbaverunt." J'ai du mal à traduire "quo ut primum illaqueati sunt" car je ne comprends pas pourquoi "primum" est à l'accusatif. Dans la première partie de la phrase, le verbe me pose également problème, pourquoi on ferait sortir les éléphants de la fosse alors que le but était de le y emprisonner ? On me demande de traduire également cette dernière phrase : "Tunc Metellus cum toto exercitu erupit, et Poenos cecidit, ipsisque et elephantis potitus est" Je ne comprends pas le verbe "erupit" puisque s'il signifie "sortir violemment", je ne trouve pas de complément. Est-on obligé de traduire tous les "que", et "et" par et ou peut-on en laisser certains de côté ? "Ipsis" signifie-t-il bien "lui-même" en faisant référence à Metellus ?
×
×
  • Create New...